K.B. m’a passé la cassette de Welfare de Wiseman (1975). Je me sens humblement proche de ce travail, mais me reviennent différentes questions. Il y a évidemment celle de filmer les pauvres, ça donne l’impression à la longue que le problème est de leur côté… quand il n’est pas là, mais plutôt du côté des politiques, des finances, etc. Sur la forme, ça me repose la question du plan de coupe! La caméra filme deux personnes en train de discuter et de temps en temps sans que la discussion ne s’arrête on voit des images d’autres gens, qui semblent être prises pendant que la discussion continue, quand en fait elles ont été prise à un autre moment, peut-être un autre jour. J’avoue que je n’arrive pas à m’y faire, et que ça me pose de grandes contraintes d’écriture. Si on enlève les plans de coupes, on est contraint au plan séquence. Mais je ne vois pas d’autres alternatives, les plans de coupes me semblent « moralement » comme dirait l’autre, inacceptables.

Ce qui me frappe aussi dans ce film, c’est le temps…. Il prend le temps. ce que j’ai aussi envie de faire, je verrais bien un film de 3 fois 1h environ. Faire des tranches assez séparées …Comme je disais plus haut, c’est encore le temps de rêver. Au début , tout est imaginable… j’aimerais que ce soit toujours le début.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web