06/11/00

J’ai été filmer samedi la LCR pour sa réunion de travail sur les thèmes de la campagne. On se demande où est l’ouverture? L’idée c’est quand même « une liste ouverte soutenue par la LCR ». C’est sacrément limite. C’est la LCR qui cadre tout, qui dit en gros à partir de quoi il faut penser, qui drive les réunions, les commissions.

Ils montent à Paris pour un congrès LCR à propos des municipales…

Reste que je me sens proche de ces gens, et c’est ce qui me gêne quand je filme. Je pense aux problèmes techniques, le son, le cadre, etc. en même temps je réfléchis sur la pertinence de ce que je filme par rapport au film que je fais (mais au fait quel film, je fais?) et en même temps je réfléchis sur le fond de ce qui est dit là devant moi, en quoi je suis d’accord ou pas. Ca c’est très fatiguant !!! Et en prime j’essaye de comprendre les motivations de celui qui parle, partant toujours du principe que l’idéologie n’est qu’un masque autobiographique et toc..!

A la pose de midi, ça a été l’occasion de discuter avec quelques-uns. Je suis toujours étonné de l’écart de ce que les gens sont en réunion, qui plus est s’ils sont à la tribune, avec ce qu’ils sont en face à face.

Un mec comme Lucien semble un gars sensible et tout en face à face, puis une fois qu’il est à la tribune, ou en réunion, il a quelque chose de dur, de triste dans le regard.

Le fait de jouer sur une personne, ici Aline Pailler, me gêne terriblement, mais ne semble gêner personne.

En face, à côté plutôt, ils feront la même chose avec Salah Amokrane.

Je suis aussi surpris par le fait qu’il y ai des commissions « démocratie participative ». C’est d’une certaine façon le sujet de mon film, mais que je n’avais pas envisagé de traiter sous cet angle, Il y a un côté poupée gigogne qui me demande de reconsidérer la structure du film. Bizarre! Je pensais traiter la question en off, d’une certaine façon, et elle là en in!

Ca parle là de ce que je voulais parler, mais pas avec la profondeur avec laquelle j’aimerais que ce soit fait, c’est à dire en remettant en cause ses propres pratiques.

Et maintenant?

Plus tard, sur ce côté droit de cette page, je mettrais mes réflexions plus de 15 ans après..

Plus tard mais quand?

Le suspense est total!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web