Au niveau actu, Baudis ne se représente pas, ce serait Douste Blazy. Réunion au Casc, une dizaine d’assos étaient là et se présentaient. On voudrait adhérer à toutes. Les labels, et les projets vertigineux essayent de masquer la démobilisation latente… personne n’a évoqué 2001, il se peut que mon projet basé sur « un front organisé » doive être réorienté. C’est la question de la citoyenneté militante que je dois traiter quoiqu’il arrive.

Certains ont évoqué le Cedired comme un épisode douloureux. Il y a l’aspect du « turn over » des militants qui est assez spécifique. Attac en est un bel exemple.
Ca me tente d’avoir le regard de militants de tout âge, et de tout niveau, qu’ils se livrent à un état des lieux de la militance aujourd’hui. On est dans une période de « l’impossible militance ». On pourrait aussi parler de la consommation militante, ça fait chic d’être à Attac, en payant une cotisation on consomme un peu de « sens » ça fait du bien… Mais comme dans toute consommation, ça s’use, et il faut donc en consommer d’autres, et comme par hasard dans la boite aux lettres, un « pub » pour Amnesty, et comme en plus ils ont fait un super concert à Paris, avec Bruce Springsteen. La mobilisation par le haut semble assez catastrophique, vu du bas.

28/01/00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *