Au niveau actu, Baudis ne se représente pas, ce serait Douste Blazy. Réunion au Casc, une dizaine d’assos étaient là et se présentaient. On voudrait adhérer à toutes. Les labels, et les projets vertigineux essayent de masquer la démobilisation latente… personne n’a évoqué 2001, il se peut que mon projet basé sur « un front organisé » doive être réorienté. C’est la question de la citoyenneté militante que je dois traiter quoiqu’il arrive.

Certains ont évoqué le Cedired comme un épisode douloureux. Il y a l’aspect du « turn over » des militants qui est assez spécifique. Attac en est un bel exemple.
Ca me tente d’avoir le regard de militants de tout âge, et de tout niveau, qu’ils se livrent à un état des lieux de la militance aujourd’hui. On est dans une période de « l’impossible militance ». On pourrait aussi parler de la consommation militante, ça fait chic d’être à Attac, en payant une cotisation on consomme un peu de « sens » ça fait du bien… Mais comme dans toute consommation, ça s’use, et il faut donc en consommer d’autres, et comme par hasard dans la boite aux lettres, un « pub » pour Amnesty, et comme en plus ils ont fait un super concert à Paris, avec Bruce Springsteen. La mobilisation par le haut semble assez catastrophique, vu du bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web