Filmé l’installation de Mix’art Myris dans leur nouveaux locaux, en face du Théâtre Garonne. Prévenu le matin à 7h j’étais là à l’ouverture. Enfin, presque… Ca m’arrive souvent de louper l’image choc. Comme ça traînait un peu, je me suis éloigné pour prendre un plan d’ensemble, et c’est à ce moment qu’ils ont ouvert les grilles, je n’ai pas eu les mains sur la chaîne, et qui ouvraient le cadenas, l’image symbole!

« Je ne l’ai pas eu, je l’ai eu », ce sont toujours des termes qui en disent long, et que je n’aime pas, il y a un côté chasseur de prime pour pas dire autre chose…

Bref ça m’arrive souvent de louper l’image forte. Quand je filme, j’essaye toujours de trouver le rythme, de ne pas être à contretemps. Pour ça il faut aussi anticiper… A trop chercher à anticiper on perd la présence à l’instant qui se déroule là, tout de suite. Tout ça est complètement aléatoire. Ce matin là j’étais comme un chien qui cherche une truffe. J’en ai trouvé quelques unes…

Je cherche la forme que je veux donner à ce film. Il se peut que cette fois je tente la voix off sous forme de récit, un peu comme ce journal de bord. Les images ne parleront pas d’elle-même, la question étant trop complexe, il faudra peut-être que je donne mon analyse. J’ai toujours ce genre d’interrogation quand je tourne, puis après, je ne laisse que les images et les sons, et rien en off. Mais ptêt que cette fois…

De toutes les façons j’ai bien, un an avant de fixer tout ça. Après les municipales j’aimerais attendre que le soufflet retombe et faire un bilan avec les principaux personnages du film.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web