Ce soir je tente de tourner, la réunion du collectif culturel, je les ai prévenu la dernière fois… Pas facile à faire, pour plusieurs raisons. D’abord le lieu est sombre et réverbérant. Je ne veux pas ajouter des lumières ça ferait un dispositif trop lourd, je cherche toujours à filmer en l’état, et c’est vrai qu’avec cette caméra on a un rendu proche de ce qui est, enfin presque.

Mon problème est que, j’ai envie de continuer à « militer » dans ce groupe, je viens d’ailleurs d’envoyer à chacun mes idées sur ce que devrait être ce collectif, je vais donc peut-être être interpellé sur ce que j’ai écrit, quoiqu’en général je n’arrive pas à me faire comprendre et ça fait plouf.

Je vais tenter de tout faire à la fois, pourquoi se l’interdire à priori? On verra, j’en tirerais les conséquences après. Il ne faut pas qu’inconsciemment je reproduise « ce qui se fait » parce que « c’est comme ça qu’il faut faire ». C’est vrai que le réalisateur doit avoir du recul etc., ben on va bien voir ce que ça donne. De toute façon je ne fais rien comme il faut, c’est ma seule chance de faire ce que je veux.

Côté dispositif de montage ça rame dur, l’impression qu’il faut que je me construise la machine vis par vis, composant par composant. Ca me prend beaucoup de temps aussi.

Je vais devoir passer à la rentrée par une phase où je ne ferais que ça, sans quoi je n’y arriverais pas. C’est là que ça risque de coincer sévère, parce qu’il faut que je continue à rentrer un minimum d’argent pour fonctionner par ailleurs, avoir mes heures d’intermittents.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web