Bon, je m’y remets. C’est plus facile d’en sortir que de s’y remettre. Il y a comme un mur invisible à traverser chaque fois pour se remettre à creuser le sillon. Oups la métaphore !

J’ai profité de l’été pour apprendre intensément le logiciel de montage virtuel Première.Ca demande de la disponibilité.

Et puis il y a eu la réunion du 7 août avec le collectif culturel chez Takticollectif. Le problème c’est que ces derniers n’étaient pas là… et que le reste de la bande (6 dont moi) a réussi à se retrouver dans deux cafés différents, ça augure bien de la rentrée.

Faut que je commence à tisser la toile des informateurs, pour savoir où et quand aller filmer.

C’est vrai que j’ai perdu pied. Au début du projet, j’entrevoyais mille pistes de travail, il aurait fallu que je m’immerge très longuement pour pouvoir explorer chaque direction, mais la nécessité de gagner sa croûte par ailleurs, fait qu’on est « ailleurs » que là où l’on devrait être.

J’ai même du mal à me sentir « juste » dans ce que j’écris maintenant, bon, on verra…

Prochaine réunion le 8 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web