C’était une grosse semaine: Lundi, collectif culturel chez Mixart, Mardi collectif d’animation chez Tactik, Mercredi réunion sur les municipales à la LCR.

En trois réunions, j’ai vu toute la gamme actuelle des formes de militantisme. Il faut que je sélectionne un peu plus ce que je vais filmer, je vais laisser un peu filer le collectif culturel, pour le récupérer lors d’évènements publics…

Le fait que la liste 100% Motivé-e-s se dédouble, ça me disperse. Et en même temps, pour ce que je veux montrer, c’est une aubaine, parce que ça exacerbe certains modes de fonctionnement. Je suis dans une position inconfortable où je me dois de ne pas dire à l’un des bords, ce que fait l’autre… sans quoi je me grille partout. Sur ces pages je vais être obligé de contrôler un peu plus ce que j’écris…

Il y a là une situation exemplaire, où des forces frères se séparent, et par là même s’affaiblissent l’une l’autre. J’assiste à un divorce politique qui est en soit un ressort dramatique non négligeable, encore faut-il que je sache le montrer et que ça s’articule bien avec le reste…

Je repère lors des débats de plus en plus de gens qui semblent être des gens de bonne foi, sincères… et disant des choses riches. Je pense en interviewer pas mal, mais après la bataille…

Faut que je garde du souffle, pour moi le tournage ne sera fini que quelques mois après les élections. Le 18, Mars, je n’aurais pas fini.

Mardi dernier, bonne discussion avec J-L. G. et M. B. et A. S.. Je les sens attentifs à ce que je suis en train de tenter, discutant pied à pied affectueusement. J’ai une chance terrible. Ca me permet d’avancer dans ce que je veux faire, de préciser ce que je cherche. Ils m’obligent à rester les pieds sur terre ou du moins à y revenir.

Vu hier soir à France3, un documentaire de Dominique Gros sur la prostitution. Joli travail, respect des gens, engagement perso.

J’ai quand même du mal dans les poses qui font clip, des images genre travelling dans les rues la nuit avec musique appropriées.

C’est un problème qui me taraude pour ce que je suis entrain de faire. Dans mon hypothèse je vais vers un film où ça va parler du début à la fin…Que ce soit les réunions, ou les interview, où éventuellement ma voix en off, ça ne vas faire que tchatcher, je compte un peu sur les événements pour aérer un peu, mais même là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web